Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PSYCHOLOGIE en ALGERIE

PSYCHOLOGIE en ALGERIE

Une lecture de l'actualité algérienne mais autrement...Yazid HADDAR


L’IREX réunit les journalistes citoyens du Maghreb

Publié par Haddar Yazid sur 5 Juin 2008, 22:49pm

Catégories : #POLITIQUE



Avec Internet, tout le monde se met à l’écriture. Des blogs, des sites, des réseaux sociaux,… tous espèrent être lus et communiquer leurs réflexions à un maximum de personnes partout dans le monde. Sont-ils considérés comme journalistes pour autant?

Même s’ils jouent le même rôle que les professionnels, ils sont considérés plutôt comme journalistes citoyens. Conscients du pouvoir des blogueurs, l’IREX a invité des blogueurs d’origine maghrébine a un atelier sur le journalisme Citoyen Cette rencontre a réuni, pendant deux jours des bloggeurs (et journalistes pour certains) venant d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, de Lybie, de France, d’Angleterre, du Canada, de Jordanie et des Etats Unis. Les blogueurs les plus lus et les plus en vue sur la toile du net en Afrique du Nord, se sont ainsi rencontrés à Casablanca pour débattre du journalisme citoyen, ce fut une rencontre unique en son genre.

L’atelier a permis à l’ensemble des blogueurs d’Afrique du Nord d’exprimer  les raisons qui les poussent à écrire, ainsi que les obstacles auxquels ils se heurtent dans cet exercice. Des experts en matière d’information, spécialistes dans différents domaines, ont pris la parole pour expliquer comment utiliser au mieux les dernières technologies en communication à disposition des blogueurs et des journalistes.

Qu’est-ce-que le journalisme citoyen ?

Le
journalisme citoyen peut être défini comme l’action de citoyens « jouant un rôle actif dans les processus de récupération, reportage, analyse et dissémination de l’actualité et de l’information », selon le rapport We Media : « How Audiences are Shaping the Future of News and Information » de Shayne Bowman et Chris Willis. Ceux-ci ajoutent : « Le but de cette participation [des citoyens] est de fournir des informations indépendantes, fiables, précises, diverses et appropriées nécessaires à une démocratie ». Le journalisme citoyen consiste généralement à fournir un moyen d’expression à des citoyens ordinaires, y compris des représentants des franges les plus marginales et sous-représentées de la société.

Le journalisme citoyen qui connaît un succès grandissant depuis le fleurissement des blogs offre une alternative indépendante aux médias traditionnels. Il peut se traduire par exemple par le traitement de sujets d'actualités peu ou pas évoqués dans les grands médias ou par le traitement de l'information selon un point de vue précis, un angle décalé et sur des tons divers (où l’auteur assume ses opinions  notamment en employant le « je »).

Il peut exister deux formes de journalisme citoyen : amateur et citoyen responsable. L’amateur écrit par passion et le citoyen responsable se sent investi d’un devoir. L’amateur n’a qu’un seul souhait, celui de devenir journaliste reconnu en partageant sa passion. Quant au journaliste citoyen, son seul souhait est de vulgariser les valeurs démocratiques. Il n’est donc ni amateur, ni professionnel, mais armé d’une volonté d’accomplir une mission citoyenne.

Qu’est-ce-que le journalisme citoyen peut-il apporter à la société maghrébine ?

Un journaliste citoyen peut retranscrire le quotidien de la société maghrébine. Un blogueur, dans les pays maghrébins ou la liberté de pensée n’est pas évidente peut être le porte-parole des personnes démunies et marginalisées. L’expérience de Samira et Djamila, vivant au Maroc est un exemple pour l’ensemble des pays du Maghreb. Elles ont donné la parole aux courants politiques marginaux, aux exclus, etc. Elles se sont penchées sur les divers problèmes de leur quartier (la jeunesse, le chômage, la gestion défaillante de la ville) et ont mis en valeur une ressource touristique inexploitée. Ce genre d’information est très utile à tous les niveaux : pour les gouverneurs qui se déplacent peu ou prou dans ces quartiers, pour les associations qui sont à l’étranger et qui ont la capacité d’apporter leur aide, etc. Ceci peut créer des solidarités sans frontières. A-t-on oublié que le monde est devenu un village ? Essayons de tirer profit de cet outil moderne. Aujourd’hui, l’information connait une vraie révolution. Cette nouvelle forme d’information va contribuer au rapprochement des peuples maghrébins en créant de nouvelles relations salutaires pour chacun.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents