Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PSYCHOLOGIE en ALGERIE

PSYCHOLOGIE en ALGERIE

Une lecture de l'actualité algérienne mais autrement...Yazid HADDAR


A l’aune de la révision constitutionnelle, la république des youyous est née

Publié par Haddar Yazid sur 25 Décembre 2008, 15:58pm

Voici un texte que j'ai lu sur TSA écrit par: m.a boumendil 

Au gré des changements de la constitution, c'est connu, on passe d'une république à l'autre. Si on est à la première, on passe à la deuxième, si on est déjà dans la deuxième, on passe à la troisième, et ainsi de suite. Comme l'Algérie ignore déjà si elle est une république ou pas, si elle est algérienne ou pas, si elle est démocratique ou pas, si elle est populaire ou pas, comme chaque président réellement élu ou pas s'est doté de sa constitution, on ne sait plus de quel chiffre affubler cette nouvelle république qui n'en est pas forcément une.

Heureusement pour nous qu'il y a des acteurs politiques inamovibles qui ne sont pas en manque d'idées et qui viennent au secours du pouvoir pour le sortir de ce sacré problème sémantique. Zahia Benarous, ancienne présentatrice du journal télévisé, ancienne ministre de la république et actuelle membre du Conseil de la Nation, désignée dans le tiers présidentiel, appelé tiers bloquant par les initiés, n'a rien trouvé de mieux que de lancer des youyous dans l'enceinte même du sénat, à la seule évocation d'un troisième mandat pour le président Bouteflika.

Avant elle, c'est une ministre de la république en exercice, dont je tairai le nom par décence, qui a voulu tenter le coup des youyous en pleine réunion du conseil des ministres, précisément le jour où l'amendement de la constitution était à l'ordre du jour. Fort heureusement, avant de jouer à l'indienne, elle en a demandé la permission à son président qu'elle voulait honorer par ces manifestations sonores que nos contrées berbères ont en partage avec les tribus apaches. Ce dernier l'en aura dissuadé, lui rappelant que les séances du conseil des ministres sont filmées et qu'il ne faut surtout pas confondre ledit conseil avec une zerda quelconque, dusse cette zerda être le fait d'une zaouïa maraboutique.

Le problème est désormais réglé. Nous ne passons ni de la première à la deuxième, ni de la deuxième à la troisième république ; nous passons de la république des copains et des cousins à la république des youyous. Un sujet de satisfaction tout de même : pour une fois, les femmes du pouvoir se sont imposées devant les nombreux mâles chauffeurs de bendir qui, dans un dernier sursaut d'orgueil, se sont abstenus d'imiter les femelles dans leurs manifestations hystériques.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents