Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Psychologie en Algérie

La Psychologie en Algérie

Une lecture de l'actualité algérienne mais autrement...Yazid HADDAR


A propos des neurosciences en Algérie…

Publié par Haddar Yazid sur 8 Décembre 2012, 22:35pm

Catégories : #PSYCHOLOGIE


En lisant la réflexion du Pr ZELLAL qui a été publié dans le quotidien El Watan  en date du 20/08/2012, j’ai compris pourquoi les compétences fuient le pays. Devant la bureaucratie administrative et l’ignorance de certains administrateurs et surtout de leur aveuglement la science ne trouvera pas ses lumières dans notre pays.  Le blocage du projet des neuroscience va contribuer à la régression de la prise en charge et de l’accompagnement des personnes avec handicapes (mental, intellectuel, etc.) et/ou en difficulté. Au moment où les praticiens s’interrogent sur leur métier et les difficultés  auxquelles ils se heurtent au quotidien, l’université d’Alger tourne le dos à l’évolution de la science, elle s’enfonce dans la bureaucratie administrative et la pensée tribaliste. Le texte du Pr Zellal révèle  deux points essentiels, d’une part l’administration qui met des battons à tout nouveau projet,  la nouveauté est perçu comme une menace et non comme une évolution, et d’autre part les neurosciences pourraient être une science méconnue dans notre université, au moins pour certains responsables de ce secteur.

Au dernier classement mondial des universités établit chaque année par Shangai, les universités algériennes occupent les dernières places. Pour l’énième fois, les universitaires font signale d’alarme  de la dégradation du niveau universitaire et de l’autre côté les mêmes responsables du secteur ne cessent de  nous badiner avec des chiffres, qui ne traduisent aucune évolution sur le terrain. Puis, chaque année le niveau universitaire s’atrophie. L’exemple du Pr Zellal est frappant, un Professeur qui essaye de faire avancer les projets, qui s’appuie sur l’évolution des sciences et qui essaye de se mettre aux normes scientifiques mondiales. Comment la récompense-t-on?  Par le blocage. Cette bureaucratie administrative et cette pensée tribaliste doivent être déracinées dans les pratiques administratives quotidiennes. Tout est à faire à ce niveau. L’université a vraiment besoins des compétences pour la gérer, pour sauver le peu qui reste. Il s’agit de l’avenir de la nation.

L’apport des neurosciences dans les différentes sciences n’est plus à démontrer, il s’impose de lui-même. Nous assistons à une vraie explosion des neurosciences en neuroéconomie, neurosociologie, neuro-anthropologie, neuropsychanalyse, neuropédagogie, etc. les neurosciences s’appuient le plus souvent sur les travaux de la neurobiologie et ses dérivées, mais également sur la psychologie cognitive et des études comportementales pour rechercher, grâce à l’imagerie cérébrale et aux électroencéphalogrammes, quelles sont les zones du cerveau activées  lors d’une activité cognitive ou autre ? Comment s’associent-elles aux performances réalisées ?

Les sciences de l’homme et de la société ont souvent été critiquées pour leur immaturité scientifique et leur imprégnation de la subjectivité. Elles trouvent ainsi dans le progrès des sciences du cerveau et de l’esprit de quoi garantir la légitimité de leur pratique. Introduire les neurosciences dans d’orthophonie, dans la  psychologie, dans la pédagogie, bref dans les sciences humaines en Algérie pourrait avoir des répercussions très bénéfiques à long terme sur le secteur éducatif, sanitaire et dans la société. De ce fait, une meilleur prise en charge et un accompagnement de qualité sera proposé aux personnes avec handicapes mentales, des difficultés scolaires, des troubles mentaux, etc. Pr Zellal a anticipé la demande et nous l’encourageons pour son opiniâtré.

 

Yazid HADDAR

Neuropsychologue et Auteur   

[1] El-watan du 26/09/2012.

Au moins un article par mois dans la presse national qui aborde la question des universités en Algérie.

   

El-watan du 26/09/2012.

Au moins un article par mois dans la presse national qui aborde la question des universités en Algérie.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents