Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PSYCHOLOGIE en ALGERIE

PSYCHOLOGIE en ALGERIE

Une lecture de l'actualité algérienne mais autrement...Yazid HADDAR


APRÈS AVOIR RÉUSSI À MARCHER HIER Les psychologues prévoient des rassemblements hebdomadaires

Publié par Haddar Yazid sur 28 Avril 2011, 13:46pm

Catégories : #PSYCHOLOGIE

In linkl (le soir d'algérie du 28/04/2011)

 

Les psychologues ont marché hier du quartier d’El- Mouradia à proximité de la présidence de la République jusqu’à l’hôpital Mustapha-Pacha où ils ont tenu un rassemblement. Répondant à l’appel de leur syndicat national, le Snapsy, les psychologues qui avaient programmé un rassemblement devant la présidence ont été repoussés par les forces de police.
F.-Zohra B. - Alger (Le Soir) - Les psychologues étaient, hier, au rendez-vous dès 10 h du matin dans le quartier d’El- Mouradia. Mais ils n’ont pas réussi à aller plus loin que les arrêts de bus du quartier, bloqués par le dispositif de sécurité mis en place très tôt dans la matinée. Malmenés puis tabassés, ils n’ont pas pu résister à l’étau qui s’était resserré sur eux et ont dû rebrousser chemin pour entamer une marche spontanée en direction de la place Addis-Abeba. Le visage rouge de colère, les vêtements de travers et brandissant une banderole, M. Keddad, président du Snapsy, criait des slogans dénonçant «la marginalisation et le mépris subis pas les psychologues au niveau des départements ministériels concernés». Encadrés par deux colonnes de policiers, les psychologues ont descendu l’avenue de l’Indépendance banderoles à la main en criant leur colère devant «les agressions subies de la part des forces de l’ordre lors de leur tentative de rassemblement », a déclaré M. Keddad. «Psychologues agressés, psychologues tabassés», «psychologues en colère», «wizara haggara », «profession en voie de disparition», ont scandé les psychologues protestataires. Arrivés au niveau de l’hôpital Mustapha-Pacha, les psychologues mobilisés ont pénétré dans l’enceinte de l’hôpital et improvisé un rassemblement qui a duré plusieurs heures. Ils ont même tenté une sortie en dehors de l’hôpital mais ont vu le portail du CHU rapidement fermé et bloqué par les agents de sécurité. «Nous demandons à discuter avec les départements concernés par nos revendications, à savoir un statut général, un salaire adapté et une formation adaptée», a déclaré M. Keddad. Il dira, par ailleurs, que tous les autres corps du secteur de la santé ont été écoutés par les départements concernés, sauf les psychologues. «Nous ne baisserons pas les bras et nous allons poursuivre nos mouvements de protestation jusqu’à la prise en charge de nos revendications. Nous demandons à avoir des discussions avec les secteurs de la santé et de la solidarité. Ils ne peuvent plus ignorer la situation vécue par les psychologues. Ils ne nous considèrent que lorsqu'ils font appel à nous lors des catastrophes naturelles», s’est indigné M. Keddad. Ajoutant, par ailleurs, que «la Fonction publique est la cause des problèmes vécus par cette profession». S’estimant satisfait du fait que les psychologues aient pu marcher, le président du Snapsy annoncera un rassemblement devant le ministère de la Santé pour lundi prochain à 10 h, un autre rassemblement la semaine d’après devant le siège du ministère de la Jeunesse et des Sports puis une semaine après, devant le ministère de la Solidarité nationale, avant que les psychologues ne se rassemblent devant la présidence de la République.
F.-Z. B.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents