Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PSYCHOLOGIE en ALGERIE

PSYCHOLOGIE en ALGERIE

Une lecture de l'actualité algérienne mais autrement...Yazid HADDAR


La liberté des consciences en Algérie !

Publié par Haddar Yazid sur 1 Décembre 2011, 20:22pm

Catégories : #POLITIQUE

 

« La tolérance s’exerce dans la différence »

Nous avons célébré la cinquantième année de la déclaration du premier novembre cinquante quatre, mais l’esprit de cette déclaration s’est atrophié nettement, concernant les libertés de consciences et notre société s’éloigne de plus en plus de celles-ci. Il ne suffit que de la lire !

Il y a de quoi écrire sur la liberté des consciences dans notre pays. La situation est devenue insupportable au fur et à mesure ! Une fille qui sort avec une jupe ne cesse d’être harcelée, avant d'être traitée de « prostituée » ! Des Bars qui ferment leurs rideaux sous prétexte de non respect d’hygiène ! Des débits de boissons alcoolisées sont priés de plier bagages, sous prétexte des bagarres et de la nuisance provoquée dans ces lieux !, etc. La méthode utilisée est simple, quelques titres de presse et quelques prêcheurs des mosquées font pression, en présentant ces lieux comme lieux de débauche et les personnes, qui les fréquentent, comme voyous, ou renégats, etc. Bref, des personnes qui ne respectent pas la loi de dieu ! Par la suite, les riverains manifestent en dénonçant la situation qui déborde ! Pire encore, même dans votre espace intime vous n’êtes pas épargné. C’est le cas des jeunes chrétiens qui n’ont pas respecté l’observation du mois de jeûne ou le cas du jeune S. K d’Oran, qui a été arrêté sous dénonciation d’un voisin qui l’a accusé d’avoir insulté le Prophète Mohammed! Enfin, la justice est appliquée selon la loi « du plus fort » et pas selon le texte de loi ! Voilà les valeurs de tolérance, enseignées ou transmises dans notre société ! Une réalité qui nous rattrape à notre insu !

Peut-on imaginer qu’un jour des écrivains comme Kateb Yacine et Rachid Boudjadera, qui affichent leurs penchants idéologiques et leurs critiques à l’égard des religions, y compris l’Islam, seront accusés de trahison à l'égard des valeurs de la nation ? Et pourtant, les intellectuels qui pensent comme eux ne manquent pas, or ils choisissent la loi du silence et l’hypocrisie ! Le débat sur la religion est complètement occulté dans notre société. Un silence quasi-unanime, la peur est intériorisée par nos élites, et les empêche de s’exprimer ouvertement sur leurs convictions profondes. L’espace d’expression libre (c’est-à-dire d’exprimer ses convictions religieuses ou idéologiques, etc.) n'existe plus à force de le céder. Ainsi, l’héritage du partis communiste algérien, avant et après l’indépendance est entré dans la case de l’histoire ancienne. Peut-on dire aujourd’hui que nous sommes communiste, agnostique, chrétiens, etc. ? Et pourtant, ce droit est protégé par la loi de la République Algérienne, inscrite dans la nouvelle constitution et aussi dans la déclaration du 1er Novembre.

Pour éviter une pseudo « division nationale », on préfère l’uniformisme religieux et linguistique en piétinant toutes les valeurs ancestrales et l’héritage historique, culturel, linguistique, religieux, etc., spécifique à chaque région de notre pays. Le chemin de la pensée unique est en route!

Notre objectif est de protéger les valeurs républicaines, dont la majorité des hommes politiques et les partis politiques omettent de parler. Oui, à l’instant où j’écris ce papier, rare sont les partis de la coalition ou les partis du fond religieux et/ou nationaliste qui en parlent ! Et rares sont celles qui les défendent ? Pourquoi ne pourrions nous pas imaginer que le FLN, RND, HMS, etc., défendent ce jeune S.K d’Oran au nom des valeurs de la république ? Pourquoi pas !

Yazid HADDAR

Cf. Le quotidien d’Oran du 12/11/2011.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents