Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Psychologie en Algérie

La Psychologie en Algérie

Une lecture de l'actualité algérienne mais autrement...Yazid HADDAR


La pédopsychiatrie en débat

Publié par Haddar Yazid sur 3 Juin 2010, 20:03pm

Catégories : #PSYCHOLOGIE

 

Par Dounia. B. , Leïla Benani (In El Watan du 03/06/2010)

 

Ayant donné le coup d’envoi du conclave qui a pour objectif d’introduire au profit des médecins et psychologues de Sétif et d’Alger la pédopsychiatrie, une nouvelle spécialité, laquelle n’est désormais plus une branche de la psychiatrie, le consul général d’Italie, Francesco Leone, expliquera : « L’atelier de formation en pédopsychiatrie est le fruit du protocole de collaboration signé en 2008 entre le Club scientifique de la faculté des sciences médicales de Sétif, présidé par le Dr Khalil Sakhri et Aita Progetto de Catane, présidé par le Pr. Luigi Mazzone. Le protocole de collaboration implique également le Centre hospitalier universitaire de Catane dans d’autres volets d’échanges et de formation. Cet atelier de formation, le premier du genre, organisé par le service de pédiatrie de Sétif et chapeauté par le Pr. Bioud Belgacem, est assuré par les Pr. Luigi Mazzone et Domenico Mazzone. »


Deux thèmes principaux ont été abordés d’une façon détaillée, à savoir : « L’hyperactivité chez l’enfant », et « L’autisme ». Selon Dr Sakhri Khalil, « il existe plus de 40 000 autistes algériens ayant besoin d’une meilleure prise en charge médicale ». Il explique ainsi cette maladie : « L’autisme est un désordre neurologique grave caractérisé par un repliement sur soi qui limite considérablement la communication et l’interaction de l’enfant avec son entourage ; les symptômes se manifestent durant les trois premières années de la vie de l’enfant, ils sont divers et varient d’un enfant à l’autre, leur intensité pouvant évoluer comme suit (notamment avec l’âge) : indifférence aux autres ou réactions bizarres, comportements répétitifs et activités stéréotypées (agitation des mains, balancement du corps…), désintérêt pour les objets de son environnement ou utilisation non conventionnelle et stéréotypée, mutisme ou langage inhabituel (répétition de mots ou de phrases entendus), et peur du changement. »

Le Dr Sana qui revient à cette spécialité, dira : « Cet atelier de formation est bénéfique à plus d’un titre, d’autant plus que la pédopsychiatrie est au stade embryonnaire en Algérie. Un service de pédopsychiatrie (hôpital de jour) sera ouvert prochainement au niveau de l’EHS de Aïn Abassa. Pour une bonne prise en charge des patients d’une telle structure, deux psychiatres sont actuellement en formation à Alger, précisément au niveau du service du Pr. Kacha. » Selon notre interlocuteur, 49 consultations de pédopsychiatrie ont été réalisées depuis le lancement de l’opération au début de l’année dernière.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents